L'aspirateur Air Force Flex passe sur le sol et la moquette
Conseils d'entretien

Allergies : quand la maison fait éternuer


Il n’y a pas seulement au printemps que les allergies nous gâchent la vie. Tout au long de l’année, l’intérieur de la maison est propice à la prolifération et au stockages d’allergènes divers et variés. Selon les sensibilités de chacun, ces allergènes peuvent passer inaperçus, provoquer rhinites, bronchites et même parfois de l’asthme. En ville, les poumons sont mis à rude épreuve toute la journée au dehors, il serait donc souhaitable de les laisser respirer tranquillement une fois rentrés à la maison ! En quelques gestes simples, on peut mener la vie dure aux allergènes squatteurs …

Les « 4 A » pour lutter contre les allergies domestiques

Aspirer
Vous pensez être « allergique à la poussière » ? En réalité, vous êtes allergique aux acarien, ces petites bestioles invisibles qui peuplent matelas, moquettes et tapis. S’il n’est pas question pour vous de revoir toute la déco pour chasser ces colocataires indésirables, munissez vous d’un aspirateur suffisamment puissant pour éliminer toute trace d’allergène sur ce type de surfaces, mais aussi capable de se faufiler partout.
Assécher
Si l’humidité ne provoque pas directement des allergies, elle favorise en revanche la prolifération d’allergènes tels que les moisissures. Et lorsque la rhinite s’installe, vivre dans un logement humide n’arrange rien aux symptômes, bien au contraire. L’installation d’un déshumidificateur permet de réguler efficacement le taux d’humidité d’une pièce, protégeant à la fois la santé et la maison.
Assainir
L’air que l’on respire, même à l’intérieur de chez soi, est pollué de particules fines et composés organiques volatiles qui constituent autant d’allergènes pour nos voies respiratoires. Pour garantir un air sain dans son salon, la solution la plus efficace est d’installer un purificateur, qui adapte son fonctionnement à la qualité de l’air ambiant.
Aérer
La plupart des allergènes sont produits à l’intérieur même de la maison. Par exemple, les animaux domestiques déposent partout où ils vont des squames et poils qui vont titiller les systèmes immunitaires les plus sensibles. Il est donc primordial de renouveler régulièrement l’air de la maison, en ouvrant les fenêtres ne serait-ce que 10 minutes par jour. De temps en temps, actionner un ventilateur aide également à chasser l’air pollué pour mieux le renouveler.

Et voilà comment éviter le cinquième A comme … Atchoum !